L’avenir pour tous-Jeudi 21 juin 2018:Baisse de la PMA pour toutes de 72 => 62% Baisse de la GPA pour tous de 63 => 51% MERCI POUR VOTRE INCROYABLE PARTICIPATION !

Jeudi 21 juin 2018
Après les États Généraux de la Bioéthique,
sondage de
Questions Directes sur Twitter (14 juin 2018)
Baisse de la PMA pour toutes de 72 => 62%
Baisse de la GPA pour tous de 63 => 51%
MERCI POUR VOTRE INCROYABLE PARTICIPATION !
Chers amis,

A la suite de la consultation des Etats Généraux de la Bioéthique était diffusée mercredi 13 juin sur France 2 l’émission Questions directes sur le thème : avoir un enfant, un droit pour tous ? Avec la participation, notamment, de François Olivennes, gynéco-obstétricien, Jean-Pierre Rosenczveig, magistrat, Serge Hefez, psychiatre, Ludovine de la Rochère, présidente de La Manif Pour Tous, Arthur Kermalvezen, né de PMA anonyme et la Dominique Mennesson, dont Fiorella est née par GPA à l’étranger.

Le compte Twitter de l’émission (@QDirectes) mettait en ligne un sondage intitulé

Faut-il ouvrir la #PMA aux femmes et aux célibataires en France ?
Pour orienter l’émission et le vote des télespectateurs, un sondage Ipsos annonçait un chiffre de 75% pour la légalisation de cette PMA pour toutes, et dans la foulée, 50 % pour la GPA pour tous.
Ainsi, toute la communication publique depuis 1982 et Amandine, le premier bébé-FIV né avec les gamètes de son père, et depuis 1994, avec l’autorisation des gamètes anonymes, omet sciemment de dire que la PMA est à 95% celle des parents géniteurs, ou PMA avec père biologique. Elle englobe pour seulement 5% des naissances la PMA avec gamètes anonymes, ou PMA sans père biologique.

Ces deux types de PMA n’ont strictement rien à voir en terme de conséquences sur les droits de l’enfant, son intégrité génétique, son équilibre psychique. Mais aussi sur l’intégrité biologique de toute l’Humanité.

L’ouverture de la PMA aux femmes vivant sans homme va généraliser la PMA sans père biologique, ne reconnaissant pas la PMA avec père biologique pour les enfants des futures mères célibataires ou lesbiennes, faute de proposition publique dans ce sens. La Manif pour Tous, Alliance Vita et les AFC, seules associations accréditées dans les medias préconisent unanimement le statu quo : réserver les deux PMA, des géniteurs et des gamètes anonymes, aux seuls couples Homme-Femme stériles. Sans proposer la solution de la « PMA avec père biologique » aux femmes vivant sans homme. Ce refus est un puissant accélérateur de la PMA anonyme : faute d’alternative du père encouragé, ces femmes n’auront d’autre choix que de demander la PMA anonyme, privant de facto l’enfant de sa filiation paternelle.

C’est ce que nous entendons dans toutes les communications publiques, alors que si elles étaient informées, beaucoup de femmes se poseraient mieux la question du bien-être et de l’identité de leur enfant privé de père ab initio. Elles se poseraient donc la question du mode de PMA à préférer entre l’ « artificielle » et la « naturelle ». La fête des pères nous a rappelé à bon escient que la connaissance du père naturel est un bienfait pour les enfants. Il paraît donc difficile de ne pas laisser le choix dans la PMA aux mères célibataires ou homosexuelles.

Aussi, les pouvoirs publics et les médias refusent aux femmes vivant sans homme toute information sur cette option : ils assurent immanquablement que leurs enfants n’auront jamais de père ! C’est assez peu logique quand on sait que ce refus de procréation pour femmes seules est avancé, pour une grande majorité des opposants, au nom de l’intérêt de l’enfant. Outre que cette inégalité entre les enfants en fonction des différentes formes de familles est profondément injuste, il est procédé publiquement et institutionnellement, à la disparition de l’homme du processus de procréation humaine, et de l’acte de naissance de l’enfant.

En effet, en fin d’émission mercredi soir, cette nouvelle PMA pour femmes et célibataires, considérée de fait sans père biologique pour l’enfant, était à 88 % d’opinions favorables, et à 77% jeudi à 11h30 sur Twitter.

Le but de cette communication insincère est simple : faire en sorte que toute personne seule ou en couple de même sexe, qui a le droit onusien, et français depuis 2013, de choisir son mode de reproduction naturel ou artificiel, ne puisse que recourir au mode artificiel du marché des gamètes/embryons/uterus anonymes, faute de choix naturel d’un père ou d’une mère biologique. Ce marché efface les droits de l’enfant à ses père et mère biologiques par une filiation « sociale » qui a été institutionnalisée par la loi Taubira de 2013.

Dès lors on peut sélectionner les gamètes, modifier les génomes humains, financer la recherche sur l’Utérus Artificiel et programmer à terme la fusion des Intelligences Humaine (IH) et Artificielle (IA). (Cf. Dr L.Alexandre, La guerre des intelligences).

C’est alors que L’Avenir pour Tous vous a appelés à vous mobiliser pour ramener les scores à un niveau plus conforme aux résultats des Etats Généraux de la Bioéthique :

90% CONTRE la PMA anonyme pour femmes sans homme, AVEC 78% POUR la PMA « éthique » avec père biologique, co-parent avec les éducateurs, pour les femmes sans homme ET pour les couples HF infertiles. (Cf. Consultation du site etatsgenerauxdelabioethique.fr)
Votre mobilisation sur WhatsApp et Twitter aura permis d’exprimer une opinion plus juste des citoyens informés et s’est clôturée à la baisse avec 62% POUR la PMA. Soit 13 points de moins que le sondage Ipsos à 75% et 15 points de moins que le sondage Twitter au début de la mobilisation de L’Avenir pour Tous. Et ce en seulement quelques heures.

Là est la preuve, devant la communication biaisée sur les deux PMA « naturelle » et « artificielle », que votre mobilisation est indispensable pour informer et influencer l’opinion. Et elle peut être déterminante si elle devient plus massive sur notre ligne du « père bio pour tout enfant« , toujours avec le consentement de toute femme seule ou en couple de femmes.

.
Car il faut expliquer que ces sondages commandés par les pouvoirs en place, comme ceux du mariage homosexuel en 2012 et de la filiation en 2017, occultent sciemment la réalité qu’il y a 2 PMA (1 « naturelle » avec géniteurs, l’homologue, l’autre « artificielle » avec gamètes anonymes, l’hétérologue),
comme il y a 2 filiations (1« naturelle » entre géniteurs et 1 « artificielle » entre éducateurs) et 2 « mariages » homos (1 union civile « naturelle » respectant la filiation de l’enfant avec ses géniteurs et 1 mariage reproductif « artificiel » effaçant les géniteurs de la filiation de l’enfant).

Nous découvrons donc in medio comment est effacé le même principe binaire depuis 2012 : il existe un statut bioéthique « naturel » de la procréation incluant célibataires et homosexuels dans le principe sexué du couple homme-femme cohabitant, marié ou non.

C’est le mariage procréatif sexué HF + l’Union civile homosexuée égale socialement + la FiliationBio préservée + la PMAavecPèreBio + la PMAavecMèrebio pour celibataires et couples de même sexe.

Ce statut inclusif « naturel » préserve la procréation sexuée, et donc l’Humanité biologique.

Mais faute de pouvoir exister et d’être promu dans les sondages et l’espace public, ce statut « solidaire» de procréation « naturelle » est remplacé par le statut techno-numérique « artificiel » des NBIC marchands et des droits reproductifs individuels genrés.

C’est le « mariage » reproductif genré + la filiation « sociale » + la PMA anonyme + la GPA anonyme + le clone + l’utérus artificiel + la fusion numérique pour la « singularité techno-numerique ».
Ce statut inclusif « artificiel » installe une reproduction artificielle qui transforme l’humanité biologique jusqu’à sa disparition dans une entité artificielle.

Si ce sont l’intérêt supérieur et le droit de l’enfant qui comptent, pourquoi certains enfants auraient-ils deux parents bios dans le seul couple Homme-Femme, fertile comme stérile, et d’autres enfants pas de père avec la PMA anonyme, réservée aux couples lesbiens et aux célibataires ? C’est encore ce que propose comme choix le dernier sondage de La Croix commandé par Alliance Vita : une seule PMA qui en regroupe deux, et uniquement pour le couple HF stérile, et même avec gamètes manipulés, du moment que l’enfant a un père.

Bref, pas de possibilité de père pour les enfants des femmes vivant sans homme, ce qui est le meilleur moyen qu’elles ne demandent que la PMA anonyme pour elles, puisque par nature elles vivent sans d’homme.
L’AVenir pour Tous propose depuis 2012 de promouvoir le statut « naturel » inclusif des célibataires, des homosexuels, en complément du couple HF cohabitant fertile et stérile, pour préserver la filiation-procréation biologique de tout enfant avec les gamètes/embryons non sélectionnés, ni manipulés, de ses co-parents géniteurs, incluant ainsi les célibataires, les couples de même sexe et les couples infertiles.

En 2018, face à la nouvelle étape de la PMA, la solution est pourtant simple :
refuser la « PMA anonyme sans père pour toutes »
et demander la «
PMA avec père bio pour toutes ».

Là est la véritable limite bioéthique qui protège l’autonomie des personnes, adultes comme enfants, avec leur intégrité et leur dignité humaine.

Mais dans l’intérêt de l’enfant et de sa filiation, L’Avenir pour Tous propose que les géniteurs bio puissent exister dans toutes les situations : ils sont des co-parents géniteurs inscrits dans l’acte de naissance de l’enfant (pour sa filiation bio) avec les co-parents éducateurs inscrits dans le livret de famille. L’autorité parentale, déléguée ou partagée, est décidée par les co-parents en amont du projet parental de PMA avec père et mère biologiques.
Mais LAVT, malgré des demandes récurrentes depuis mai 2013, n’est jamais invitée à expliciter ceci dans les medias. Il faut donc passer en deçà, et par les réseaux sociaux.
*******
Le compte Twitter de l’émission proposait également un sondage sur la GPA, qui est donc une forme de PMA avec location d’utérus.
Alors que L’AVenir pour Tous n’avait pas abordé le sujet, les internautes l’ont fait spontanément. C’est ainsi que le sondage de Twitter était à 63% pour la GPA à 17 h et a fini à 51% à la clôture vers 23 h ! Donc le lien est bien évident entre PMA anonyme et GPA.
Ici aussi la co-parentalité biologique des géniteurs est la solution, encore plus évidemment que pour le père. La mère biologique portera l’enfant, sera sur l’acte de naissance et co-parente dans l’éducation. L’Avenir pour Tous propose ainsi la « PMA avec mère naturelle ».
C’est par cette procréation bio-solidaire des co-parents que va s’affirmer la limite à la GPA et à l’utérus artificiel; alors que la GPA, qui précède de peu la greffe d’utérus sur hommes (elle est opérationnelle sur femmes depuis 2014), est, elle, la marche assurée vers cet utérus artificiel « intelligent ». Pour l’instant c’est un bio-bag qui donne naissance à des agneaux viables, avant de devenir la matrice de la gestation-fusion des Intelligence humaine et artificielle.
Vous avez compris que l’enjeu de ces sondages est l’autonomie de l’espèce humaine face à son dépassement par l’intelligence artificielle robotisée, qui deviendra elle-même autonome vers 2080/2100. (cf. Dr Laurent Alexandre, La Guerre des Intelligences) Nous devons réagir dès aujourd’hui face à cette première étape de mutation de la procréation qu’est la généralisation de la PMA anonyme sans père biologique.

Elle est ouverte de façon univoque à toutes par le refus des pouvoirs publics et religieux de proposer publiquement la « PMA avec père biologique » pour les enfants des mères seules ou en couple de femmes. Ce fut encore le cas ce mercredi 20 juin à l’Assemblée Nationale, où nombre de spécialistes du sujet, de Sylviane Agacinski à Aude Mirkovic, dénonçaient la disparition du père mais ne proposaient jamais son retour en co-parentalité pour les enfants des mères célibataires !!!

Ce que nous devons faire à L’AVenir pour Tous est primordial : alerter sur la nécessité de ne pas participer à ce marché des gamètes/embryons/utérus sélectionnables, manipulables, et donc fabriqués et numérisés. Ce marché de centaines de milliards d’euros, porté par les GAFAM et les BATX chinois, et légalisé par l’ONU, l’UE et le FMI, propulse la croissance mondiale en finançant l’utérus ET l’intelligence artificielles, et toute la mutation transhumaine dans le robot et et la fusion des intelligences.

Nous devons proposer de la ralentir par la seule alternative sociétale crédible :
la PMA avec #PèreBio pour toutes et la PMA avec #MèreBio pour tous.
Enfin, beaucoup d’entre vous ont cru que ce sondage sur Twitter était émis par L’Avenir pour Tous et ont regretté qu’il ait lieu sur ce réseau numérique qu’ils ne fréquentent pas. Rassurons-les. Les items émanaient de la production de Questions Directes. Nous n’avons fait que vous inciter à y prendre part là où ils étaient consultables. Vous avez été nombreux à nous signaler votre regret de n’avoir pu exprimer votre refus de la PMA sans père bio pour toutes, et votre souhait de son remplacement par la PMA avec PèreBio pour toutes.
C’est pourquoi L’Avenir pour Tous continue de vous proposer de soutenir ce choix par 12 des propositions issues des États Généraux de la Bioéthique,
dont le refus de la PMA anonyme pour tous AVEC ses alternatives bioéthiques pour tous, qui forment la barrière réelle à notre mutation dans la vie artificielle.
C’est pourquoi nous vous proposons un formulaire rapide et simple d’utilisation, à la différence des deux dernières expériences des Etats Généraux et de Questions Directes.
Il s’agit de rassembler le plus de personnes humaines dans ce combat vital pour l’HumanitéBio.
SOUTENIR L’AVENIR POUR TOUS, C’EST VITAL POUR L’#HUMANITÉBIO !
Notre survie et notre indépendance n’ont de nom que votre solidarité. Merci de soutenir concrètement par un don votre demande de respect de l’humanité bio, à laquelle LAVT apporte une réponse sociétale concrète dans la société d’aujourd’hui. Votre financement participatif est indispensable pour résister au marché mondial de la reproduction techno-numérique. Nous vous remercions infiniment de votre compréhension de cette donnée économique incontournable face à la plus-value que dégagent la recherche effrénée de la vie artificielle, et la promesse d’immortalité des technologies NBIC (NanoBioInformatiqueCognitives).
Je contribue à l’autonomie de L’Avenir pour Tous, qui met à ma disposition des moyens d’expression et d’argumentation inédits face à l’explosion NBIC de la reproduction marchande – et à la sidération qu’elle provoque. L’Avenir pour Tous lutte pour la filiation et la procréation bio pour tous depuis 2013. Elle est ainsi complémentaire des partis et réseaux institutionnels ne proposant que l’abrogation sans proposition sociétale intégrant les avancées NBIC depuis 1974 (IVG/FondationLejeune), 1998 (Pacs/Vita), et 2013 (Mariage homo/LMPT).
Je fais un don*
*Déduction fiscale de 66% du montant de votre versement dans la limite de 20% des revenus imposables (cinq pour mille du chiffre d’affaire des entreprises). Un don bienfaiteur de 10 euros par mois et à hauteur de 1 000 donateurs nous permet de couvrir les charges fixes de l’association. Notre exercice fiscal commence au 1er janvier. Les dons étant déductibles d’impôts à hauteur de 66%, pour un versement de 120 € (adhésion annuelle, soit 10 € par mois) vous n’aurez finalement à débourser que 40,80 € (soit 3,40 € par mois).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s