Langadoc info:Montpellier. Alliance Vita informe sur les directives anticipées de fin de vie

Accueil » Société » Montpellier. Alliance Vita informe sur les directives anticipées de fin de vie
Montpellier. Alliance Vita informe sur les directives anticipées de fin de vie
Crédit : Lengadoc Info

Montpellier. Alliance Vita informe sur les directives anticipées de fin de vie

20/10/2017 – 19h00 Montpellier (Lengadoc-info.com) – « Qu’aimeriez vous faire avant de mourir ? » C’est la question qu’ont posé, ce jeudi, les militants d’ Alliance Vita dans les rues de plusieurs villes de France. L’association présidée par Tugdual Derville se lance dans une nouvelle campagne d’information sur les directives anticipées de fin de vie méconnue par une grande partie des Français.

42% des Français ignorent l’existance du dispositif anticipé de fin de vie

Selon un sondage réalisé par l’IFOP pour Alliance Vita, 86% des Français n’ont pas encore rédigé leurs directives anticipées. Un dispositif pourtant mis en place par l’État depuis 2005 et qui permet à chacun de préparer ses derniers jours afin d’éviter une décision qui va à l’encontre des volontés du défunt.

Mais ce dispositif semble, aujourd’hui, encore très mal connu des Français. En effet, 42 % des personnes qui n’ont pas encore rédigé leur directive anticipé, reconnaissent ignorer l’existence même de ce dispositif.

C’est donc dans le but d’informer leurs concitoyens qu’un millier de militants d’Alliance Vita étaient dans les rues des villes de France ce jeudi pour distribuer un guide des directives anticipées.

 

Au-delà de la sensibilisation, un véritable travail d’écoute

Sujet tabou par excellence, la question de la fin de vie est souvent ignorée par une partie de la population. Le sondage IFOP pour Aliiance Vita révèle par exemple que 16% des personnes qui n’ont pas rédigées leurs directives anticipées ne souhaitent pas le faire car « ils ne souhaitent pas penser à leur fin de vie ».

Aussi, la mission de sensibilisation des militants d’Alliance Vita passe par l’écoute des personnes qui n’osent pas toujours aborder cette question avec leurs proches. « Nous devons être à l’écoute des gens » explique Marina, responsable d’Alliance Vita à Montpellier. « Tous n’ont pas la même approche du sujet, une dame de 64 ans nous a dit que son rêve était de pouvoir faire une fois un saut en parachute, une autre personne nous racontait, au bord des larmes, les difficultés qu’elle rencontrait dans sa vie. Notre mission n’est pas juste d’informer, c’est avant tout d’écouter et de soutenir des personnes qui se retrouvent souvent bien seules ».

Photos : Lengadoc Info

Lengadoc-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’une étoile *

Nom *

Site web

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s