Institut Européen de bioéthique : Euthanasie pour troubles psychiatriques ou démence en Belgique : analyse des cas reportés-« Qu’il avance ou qu’il recule,le belge est toujours ridicule » disait-on et le voila criminel à force de crétinerie-et varia

Institut Européen de bioéthique :

Euthanasie pour troubles psychiatriques ou démence en Belgique : analyse des cas reportés

Nouveau Flash Expert !

Une étude, publiée dans le BMC Psychiatry a pour but d’observer l’évolution du nombre de cas d’euthanasie reportés concernant les patients atteints de maladies psychiatriques ou de démences entre 2002 et 2013. Quelles sont les caractéristiques démographiques et cliniques de ces patients ? Quelles ont été les caractéristiques du processus dans la prise de la décision d’euthanasie chez ces patients ?
L’Etude en question se base pour son analyse sur…
Lire la suite

perou
Pays-Bas : pas de « droit » à l’euthanasie, rappellent les médecins

Agnes Wolbert, ancienne députée, est depuis le 1er juin la nouvelle directrice de l’association pour une fin de vie librement choisie (Nederlandse Vereniging voor een Vrijwillige levensEinde (NVVE). Ce mouvement compte aujourd’hui près de 167.000 membres.

Dans un entretien avec le journal NRC, Agnes Wolbert reproche aux médecins de famille de ne pas pratiquer plus d’euthanasies. Elle estime que certains praticiens répugnent à provoquer la mort de leur patient et surtout, n’osent pas prendre de risques et aller au-delà de ce que prescrit la loi qui, sous certaines conditions bien strictes, l’autorise : « les médecins laissent ainsi leur patient en attente », déclare Wolbert.

D’autres médecins, dit-elle, réfèrent les personnes en demande d’euthanasie, automatiquement à la Clinique de fin de vie au lieu d’assurer eux-mêmes l’injection létale, surtout s’ils ne sont pas convaincus du bien-fondé de celle-ci pour leur patient.

Les médecins généralistes n’apprécient pas cette opinion critique à leur égard. D’autant plus…
Lire la suite
Téléchargez les images – 0
Pays-Bas : scandale touchant des centres d’avortement

La Ministre de la Santé, Edith Schippers, se dit préoccupée à propos de la situation financière de la Fondation Casa qui regroupe sept des quinze cliniques d’avortement aux Pays-Bas.
L’enquête en cours révèle une fraude à grande échelle autour de subsides qui aurtaient été indûment versés en 2015 à cette fondation. Le Nederlands Dagblad a découvert que la fraude, en cours depuis plusieurs années, consistait à facturer le prix de produits anesthésiants utilisés lors des 52.000 avortements dans des doses plus élevées que celles réellement utilisées. Pour chacun de ces 52.000 avortements, c’est en moyenne 100 euros, soit près de 6 millions d’euros qui auraient…
Lire la suite

Voir ce bulletin complet en ligne

aider

L’IEB a besoin de vos dons !
Carte bancaire

Visa

Mastercard

Paypal
© Europees Instituut voor Bio-ethiek – Institut Européen de Bioéthique – Brussel- Bruxelles

)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s